Rocketmen : A crack, a rack and a pack on the back. The Nose in a day !

Tags

, , , , ,

Le Nose c’est Là voie icone du yosemite. Ce sont les milles metres que Brad Gobright et Jim Reynolds avalent comme petit déjeuner en 2h19min, la voie que Alex Honold a fait en solo dans sont defi “3 faces in a day” La voie que Lyn hill a fait en libre en 1994 à 5.14a, la voie que des centaines de personnes font chaque saison. Bref la voie la plus connue d’El capitan !
IMG_4918
Fin octobre c’est LA saison pour les grimpeurs. Soit disant “ Rocktober” ! El cap était bien marqué par ces 2 traits de lumière pendant la nuit. Freerider à gauche, The Nose à droite. Un gros orage prévu pour le weekend a empeché les gens de venir et ceux qui étaient là sont parti. Sauf les belges evidemment ! Avec les 33mm de prévu il falait se proteger. Le vendeur de chez Wallmart il a beau dire qu’on restera au sec dans notre joli tipi pendant l’orage, mais nous on y croyait pas trop ! A l’action alors !
Une bache trouvé chez Yosar(Yosemite search and rescue), une autre du chantier à côté, des cordes fixes , un mini-traction et quelques vielles branches. Et voila.. 2h plus tard campo Belgo est né. C’est une enclave de pais à l’abri, ou il font des frites et des jams sessions en plein centre de camp 4. The place to be !

23380388_10212906125580904_3096645290844357188_n

Belgian team and fries….what else?

Finalement 2 pauvres goutes tombent du ciel, tout le monde est parti ailleurs et camp 4 est deserté. Le moment idéal d’attaquer Le NIAD(Nose in a day) C’est un défi qui me motive depuis un petit moment et Klaas willems est également motivé. C’est parti pour une cordée des flamenroses. Depuis sa naisance Klaas il souffre de la maladie cistic fybrosis. A cause de cette malada sa capacité pumonaire a vachement diminué. Ses therapies 2 fois par jour l’aide ouvrir ses poumons et à se batailler contre ses salles bacteries. “ Tim, tu sais bien que tu pars avec un handicapé ! ” Il en rigole souvent, mais en vrai il est super solide, une machine ! On décide de grimper en 2 blocs. Klaas prend la première moitié et moi je prends la deuxième. Le Great roof a 18 longueurs de haut sera le point de changement.
IMG_5281
Klaas c’est l’homme avec les connexions dans la vallée ! Ce petit coquin connait quasi toutes les filles. Elle s’arrêtent sur la route, passe devant le campsite et il se fait même invité chez eux pour le souper. Aussi dans le monde masculin il a des liens. Comme Brad Gobright, le spécialiste et record holder himself nous explique un peu les tecniques et tactiques pour aller vite sur ce gros bout de caillou. Le french free, short-fixing et un peu de simul climbing. Ce sont tous des moyens pour avancer plus vite et oui on perds un peu en sécurité…
IMG_5288

IMG_5292

Mr Vanhee’s first El Cap route

On est à 4 (Siebe Vanhee et Flo Lecocq sont également de parti) au pied du nose, bien chaud dans nos sacs de couchage. C’est avec une serie de toussements de Klaas que je me réveille. Oui, il se lève une heure plus tôt pour faire sa therapy. Respect bas messieur Willems ! Quand Klaas commence la première longueur à 6h je ne suis pas encore bien reveillé. Je rêve encore de la chaleur de mon sac de couchage du muffin au lodge, du café… NON Tim réveille-toi bordel!!!, c’est l’heure de l’action maintenant ! En 1 h en est à Sickle ledge, Klaas en tête, moi en jumar. A partir de là Klaas change de vitesse, le turbo s’enclanche ! J’ai du mal à suivre même en jumar. Le soleil chauffe bien et c’est génial d’avancer super vite sur ce caillou. Une bande de fêtards nous offrent du vin à texas Flake. On refuse ! On préfère whiskey ou bière, ça digère mieux à 9h du matin. “ Tim je vais voir comment passer ce king swing” me crie Klaas 20m au dessus de moi. Une pendule suffit pour atteindre le bac à gauche. Je vois la déception dans les yeux de Klaas. c’est si facile ce fameux King swing??? Tant de stress pour cette petite pendule de famille? Le locomotive willems continue et 5h après avoir commencé on est au Great roof. A moi de prendre la tête ! Je démarre comme un moteur 2 temps en manque d’essence. Ça monte bien en toures mais ça n’avance pas des masses.

IMG_5294

Klaas in the Great Roof

IMG_5296

Siebe going fast as usual

Derrière nous je vois bien l’impatience de notres amis Sieb et Flo. Les petites nuages de fumés blanc qui montent de temps en temps marquent bien que Florian aurait bientôt plus de sigarettes….et ça c’est plutôt dangereux ! “Alez, avance petit crétain je me dis tout le temps ! ”Finalement j’arrive au relais, Klaas me rejoint et là ça pars en une traite vers le sommet.
IMG_5307
IMG_5324
La lumière du soir colore ce beau granit en orange quand on fait la dernière ligne de spits direction le sommet. Ici c’est bien vertigineux ! Y’a 900m de gaz en desous. On est content d’avoir fait la voie à la journée et surtout heureux d’etre à l’heure pour la pizza ! Encore une journée bien Klaassss!!!

IMG_5333IMG_5345

naamloos

Advertenties

Half Dome sous testosterone

Tags

, , , ,

22893969_10214636846260563_3525256821441814724_n

Je me souviens la belle époque quand on etait encore jeune et innocent. Il y’a 7 ans Sam Vandendriessche et moi fesaient un trip d’escalade pendant trois mois sur toute la Côte Ouest de Vancouver à San Francisco. Fin Aout on arrive au Yosemite. Une bonne 40 degrees, plus de touristes qu’au Walibi sur un dimanche aprèm, plein d’emmerde avec la police, bref, on était dégouté ! Pour échapper de ce cirque on décide de se lancer dans Half dome. Un coin tranquil à l’ombre.  Suite à un enchainement des évenements foireux(sac de hissage qui se coince, on se trompe de chemin, des Americains qui font de l’artif et qui n’avancent pas,..) on arrive à big Sandy ledge avec seulement la place pour une personne…. Et un sac de couchage pour nous 2. Le lendemain on arrive au sommet, épuisé ! et pour finir cette ascension en beauté on prend encore le mauvais chemin de descente.

IMG_5058

Mr Tight pants

IMG_5062

Du gaz, pas mal de gaz !

Fin octobre 2017….Il était temps de remettre les choses en place. Avec mon ami Français Florian “duracell” Lecocq on fait l’approche en mode speed. Juste avant d’arriver au bivouaq le coucher de soleil nous offre un magnifique spectacle de lumière dans cette fameuse face Ouest de Half Dome. Le bivouaq est incroyable et comme d’habitude Mr Lecocq est en mode turbo dès qu’il ouvre ses yeux. Moi par contre je marrine encore un peu dans mon jus avant de sortir de mon sac de couchage. Quand Florian commence la première longueur il y’a 2 messieurs qui arrive à une bonne cadance. J’ai cru un moment que Arnold Scharzenegger était parmi nous quand un des 2 gars enlevait son t-shirt et je voyais son corps bien musclé. Mais non de plus près je reconnais son visage. C’est Mr Eiger : Roger Schaeli, un célèbre alpiniste/Grimpeur Suisse. Va falloir foncer pour ne pas trop embêter ce messieur !

23113112_10214637149508144_2124815993_o

Florian psyched for some honnolding

IMG_5072

The energentic Frouzz

Tout se déroule super bien et vers midi on arrive déjà au Big sandy ledge, une vire à 6 longueurs du sommet. C’est là que les hostilités commencent ! Un mix de libre et french free m’emmènent au premier relais. “Tu as encore au moins 30 m” me criait Florian. Je décide donc de continuer et de faire les 2 longueurs en une. Il me manque des dégaines,  pas possible de faire des points de renvoie pour éviter cet énorme tirage. Je suis 5 m sous le relais, la corde se coince derrière un coin, je n’arrive plus à bouger ! Le seul moyen d’avancer c’est de crier comme un fou, et de faire des petits coups avec mon bassin. Centimètre par centimètre je m’approche au relais… Roger Schaeli et son copain en bas commencent à être impatient, je vois son gros biceps qui brille au soleil. Il me semble ennervé, et moi… j’ai peur !

30 min plus tard j’arrive juste sous le relais, la corde ne bouge plus, je prends ma plus grande sangle et j’arrive juste à clipper….Relais vaché!!!

Vers 15h30 on arrive au sommet, 7h30 après avoir commencé. En 7 ans la technique, la tactique et le niveau ont heureusement augmenté. Mais les aventures imprévues comme la corde qui se coince sont toujours présents et c’est ça l’aventure, c’est ça qu’on aime !

23131077_10214637150588171_234583234_o

Happy Frouzz

23113097_10214637115067283_1946119912_o (1)

Happy men

naamloos

Jamming in crack-heaven

De opleiding van de zevende Mount Coach lichting loopt op volle toeren. Na een intensieve maand met twee stage weekends, waarin reddings- en artif technieken werden aangeleerd, was het tijd voor een nieuw buitenlands avontuur!

Naar goede gewoonte was het Italiaanse Valle Dell’Orco het decor voor een weekje trad klimmen tijdens het herfstverlof. Het werd een week vol wanhoopskreten, angstzweet en bebloede handen maar ook vol vreugdekreten, volle borden en eindeloze avondmalen. Een kennismaking met het traditioneel klimmen en het Italiaanse traditionele eten om nooit meer te vergeten!

Karel in de Fessura della Disperazione, met het mooie Sergent massief op de achtergrond

Lees verder

Rasac, a Huayhuash story

I plant my axe into the snow and feel it sink in deep. Too deep. I hesitate a moment and assess my surroundings. From the looks of it I’m traversing straight into a complex crevasse system where the upper glacier tips and fractures over the edge. I hack through the snow and try to look inside to estimate whether or not I could walk over it. It’s a no-go, the snow bridge is thin and what I thought to be three successive cracks turns out to be the gaping mouth of a single massive crevasse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rasac Oeste and the hanging glacier

 

Lees verder

Presles voor MC7: Wat een mooie…

Tags

, , , , , , , , , ,

Het relaas van vijf MC7’ers op stage in Presles. Weldra kunt u ook het informatieve artikel lezen in de volgende uitgave van het KBF magazine. Geniet van het verhaal, wij genoten alvast van het avontuur!

18768528_10212633052716791_3179631051914732914_o

Presles in al zijn verticaliteit

Lees verder

Primera semana en la Cordillera Blanca

Tags

, , , , , , , , , , , , ,

De tot voor kort “jongste telgjes” van MC6 zijn aan hun eerste zelfstandige expeditie in het Peruviaanse Cordillera Blanca begonnen! Met negen dagen in de Ishincavallei is de acclimatisatietocht succesvol afgerond. Urus Este, Ishinca en Tocllaraju werden overwonnen – zij het niet steeds door iedereen – en de jongvolwassenen maken zich klaar voor een nieuwe vallei.

Op een windstil stuk achter de piek van de eerste gezamenlijke 5000’er: Ishinca. Achter ons de stevige 6000’er Ranrapalca.

Lees verder

Alpamayo and Cayesh – Cordillera Blanca

Tags

, , , , , , , ,

Ever since my first visit four years ago, I promised myself I would go climb in Peru again. When Denis asked me if I wanted to join him with Friedemann on a trip to the Cordillera Blanca and Huayhuash I didn’t hesitate for a second. A couple months of planning, training and a last-minute job installing pools later I found myself on a plane to Huaraz for almost 7 weeks of Andean madness!

(Full detailed Cayesh trip report at the bottom of the story)

Lees verder